JJ & Will sur la route...

Three Rivers / Furnace Creek

Jeudi 26 juin
Three Rivers - Furnace Creek

Petit déjeuner sur les tables de pique-nique à côté de la réception. A la table à côté, deux couples d’italiens certains parlent français et nous souhaitent une bonne journée. L’hôtesse glaciale et flippante semble sortie d’une série, ongle démesurés, brushing façon "Dynasty". Départ neuf heures, nous faisons le plein chez Chevron - (sur l’air de A London) A Chevron Chevron / A Chevron Chevron / Mettons de l’essence / A Chevron Chevron / A Chevron Chevron / Nous la remplirons.

La route qui nous mène au sud est très agricole, nous traversons d’abords des vignes et des champs de blé fauché qui donnent à la terre une belle couleur blonde, énormément de vergers d’oranger, des oliveraies. De nombreuses orangeraies semblent livrées à elles-mêmes, d’autres, au contraire, sont taillées au cordeau sans doute pour simplifier le ramassage mécanique des fruits. Un peu plus loin, dans une ville aux alentours arides, de grands panneaux dénoncent l’utilisation intensive de l’eau pour les cultures de la vallée. Plus tard un champ de pétrole, la terre est grise et semée de foreuses. En arrivant à Mojave, c’est une pléiade d’éoliennes. Nous sortons de la route 99 à Mojave pour faire le plein et déjeuner. Un panneau indique que nous y trouverons tout ce qu’il faut pour cela : en effet, 6 station services, des dinners... Nous déjeunons dans le premier que nous croisons, le (?). L’ambiance est typique, on se croirait dans un film des frères Coen. L’espresso de fin de repas est servi dans un grand gobelet en polystyrène comme les sodas. Un train de marchandises sans fin traverse Mojave.
Erreur de parcours, alors que nous parlons de la simplicité de l’affichage, sur les routes nous ratons l’entrée de la route 14 et visitons California City, sur un plateau désertique une ville nouvelle en pleine expansion, très tarte et très étendue, le long d’un seul axe central au bout duquel la route s’arrête brutalement ce qui nous permet de nous rendre compte de notre erreur... Nous rebroussons chemin jusqu’à trouver le bon embranchement. Nous avons décidé de prendre cette route pour voir le lac asséché à côté de Tuna. Il n’y a finalement rien a y voir... Tuna est une ville industrielle et le lac une carrière. A Inyokern la serveuse d’un restaurant où nous pensions pouvoir manger une glace nous a dit que nous en trouverions peut être à Ridgecrest, 8 miles plus loin ! En effet, pratiquement à la sortie de la ville un restaurant chinois annonce "ice-creams" ! Depuis Mojave un vent a décorner les bœufs. Dans la salle du restaurant chinois climatisé nous mangeons une gigantesque boule de glace en regardant les palmiers pliés par le vent. Puis la 178 nous mène à travers la vallée de la mort. Les paysages sont splendides, souvent lunaires... Nous montons à 2000 ft puis descendons jusqu’à -190ft sous le niveau de la mer. La température grimpe petit à petit jusqu’à 109°F mais le vent qui souffle sans discontinuer aide à supporter la chaleur.
Nouvelle halte à Stovepipe Wells, son "general store", puis les dunes de sable et enfin Furnace Creek Ranch. La chambre est immense, deux lits, sans charme. Une petite baignade dans la piscine délasse mais ne rafraîchit pas, l’eau est presque plus chaude que la température extérieure. Nous dînons au saloon de très bonnes coquilles St Jacques. Le serveur s’essaye à trois mots de français en prenant notre commande et abandonne en riant "I don’t speak french".