JJ & Will sur la route...

Saint-Marc et ses environs

Nous décidons de consacrer cette première vraie journée de visite à l’incontournable Sestiere San Marco, avec son palais des Doges, sa basilique, sa place, ses pigeons et... ses touristes !

Le petit déjeuner, malgré ce qu’on avait pu lire dans les critiques de l’hôtel, est tout à fait correct. Bon certes, le jus d’orange c’est du Tang... Mais le café est bon, il y a un peu de jambon et de mortadelle, des croissants... Que demander de plus ?

Nous ne tergiversons pas longtemps pour savoir à quoi nous occuperons cette première journée... Direction la Place Saint-Marc. Comment s’y rendre ? Ca n’a pas l’air bien loin à pied... Mais la journée va sûrement être riche en promenades et en visites. Direction donc la station de vaporetto Ca’ d’Oro. La guichetière sourit quand nous lui demandons deux billets 72 heures en italo-hispano-anglo-portugo-français !

Le vaporetto de la ligne 1 est bientôt là. C’est direct jusqu’à Saint-Marc ! Le bateau zigzague d’une rive à l’autre pour desservir les fermata. La circulation est impressionnante sur le Grand Canal ! Entre les vaporetti, les bateaux de livraison, les bateaux taxi, les gondoles qui se croisent, on est parfois quatre bateaux de front, sans compter ceux en stationnement.

Nous longeons le quai entre le débarcadère et la place. A gauche et à droite se tiennent les habituelles échoppes de souvenirs, de gelati et de boissons fraîches... Nous faisons l’acquisition de notre première bouteille d’eau frizzante de la journée.

Certains des monuments de la place Saint Marc sont en rénovation : Une partie de la façade du palais des Doges, la bibliothèque Sansoviniana sont couvertes d’échafaudages recouverts de bâches publicitaires. Une scène est montée au bout de la place vers le musée Correr.

Bien sûr la place est noire de monde. Nous nous mettons au bout de la file qui patiente pour entrer dans la basilique. C’est la seule queue qui est à l’ombre. Nous avançons assez vite. La façade de la basilique est superbe avec cette extraordinaire quantité de détails sculptés. Nous sommes par contre (un tout petit peu) déçus par l’intérieur. Peut être sommes nous devenus trop exigeants après Saint-Pierre de Rome, la chapelle Palatine de Palerme et les églises baroques de Sicile ?

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

Nous montons ensuite sur le campanile, et profitons de l’air frais en haut, puis redescendons à la recherche d’un petit restaurant. Il est presque 13 heures. Nous quittons la place par la porte de l’Horloge, nous promenons dans les ruelles commerçantes et jetons notre dévolu sur une petite trattoria/pizzeria avec terrasse au calme et à l’ombre.

Nous retournons sur la place et entrons dans le palais des Doges. Après la cour, nous grimpons dans les étages et visitons les appartements puis les salles officielles ornés de nombreuses peintures du Tintoret et de Véronèse, entre autres car toute l’école vénitienne a participé à la déco. La visite se termine par le pont des Soupirs (il est bâché d’un côté... dommage) et par trois étages de geôles.

Nous reprenons le vaporetto pour profiter de la clim’ de notre chambre d’hôtel, non sans un arrêt désaltérant sur la strada nuova. Passage à la pharmacie du quartier pour trouver de l’anti moustique (fort efficace ma fois !)

Deux heures plus tard, nous partons à la recherche d’un endroit où dîner à l’ouest du quartier San Marco. Nous ne trouvons pas grand chose de palpitant. Nous rebroussons finalement chemin et dînons au Manranzaria, tout près du pont du Rialto et tout au bord du Grand Canal. Bacala et ragu do tonno, accompagné d’un Pinot Gris.