JJ & Will sur la route...

Le port et le Barri Gotic

Un week end de mars : idéal pour fuir la fraîcheur parisienne et trouver les premiers rayons de soleil de printemps catalan !

Après avoir patouillé un tantinet sur la place de Catalogne à la descente du bus de l’aéroport, suite à un sens de l’orientation en grève après un lever aux aurores, arrivée sans encombre à l’hôtel Turin, dans la rue du Pintor Fortuny, (inconnu au bataillon jusqu’à lors ce pintor... ) tout près des Ramblas.

Les Ramblas... C’est un peu nos Grands Boulevards... On aime y flâner, parce qu’il y a tant de choses à voir : des artistes en tout genre qui font la manche, des kiosques, des troquets, des boutiques et pleins de gens qui passent...

Affamés et passablement attirés par une assiette alléchante de "iberico pernil" nous nous attablons à une terrasse et nous faisons un peu avoir par ce resto à touristes où il y a moitié moins de jambon dans l’assiette que ce que dit la photo sur le menu... Et la conta est toute aussi salée que le jambon !

A l’occasion nous découvrons que nos (pauvres) rudiments d’espagnol scolaires ne nous servirons que peu, vu qu’à Barcelone on parle catalan ! Qu’à cela ne tienne, entre "salida" et "sortida", "jambon" et "pernil", "cerveza" et "bira", nous enrichirons notre multilinguisme touristique !

Le temps est superbe, nous continuons notre descente des Ramblas jusqu’au Port Vell. Quelques minutes de repos au soleil sur un banc puis nous reprenons notre balade en remontant dans la vieille ville (le Bari Gotic), avec ses petites ruelles.

Le soir, nous nous aventurons à pied (et à tort) vers le quartier olympique. Tous les guides vantent son animation et ses petits restos face à la mer. Sauf qu’en mars, malgré le soleil dans la journée, les nuits sont hyper fraîches et ventées ! Les restos sont chers . Nous finissons dans un restaurant italien. Les tapas seront pour demain !