JJ & Will sur la route...

La vieille ville, le soir

- Ah tiens, vous allez à Riga... En voilà une drôle d’idée ?!?
- Bah oui qu’on leur a dit... Après les baleines au Québec, après la sardine qui bouche le port de Marseille, la morue au Portugal, on s’est dit qu’il était maintenant le moment d’aller voir letton !

Eh oui nos amis lettons ont rejoint l’Europe lors du dernier élargissement. Et comme on dit là-bas, Riga bien qui Riga le dernier. C’est un peu l’équivalent de "Voir Venise et mourir"...
Pour ceux qui ne le savent pas, l’euro n’a pas encore cours en Lettonie. Là-bas, on paie encore à grand coup de lats, le lat valant à ce jour à la louche 1,50€.

Bon allez, trêve de plaisanterie ! En ce joli week-end du 8 mai, nous avions prévu une escapade balte. Et nous n’avons pas été déçu.

Le premier contact a eu lieu avec l’équipage de l’avion d’Air Baltic qui devait nous emmener là bas après trois petites heures de vol. Et on pourra dire ce qu’on veut... des années d’occupation russe laissent des traces. Pas franchement souriant l’équipage. Enfin bref, nous gagnons nos places et nous laissons transporter ! A l’arrivée nous nous délestons de 3 lats chacun pour monter dans un mini bus, pompeusement appelé "Riga Airport Express" qui nous emmène dans la vieille ville. Le chargement est laborieux, le trajet un peu longuet puisqu’il fait un crochet pour déposer des passagers dans un hôtel à la périphérie.

Notre hôtel le "Ekes Convent" (ça nous a faire rire aussi le nom) est situé juste derrière la cathédrale Saint Pierre, au cœur de la vieille ville. C’est paraît-il le plus vieil hôtel de la ville (1435). Notre chambre n’est pas très grande, mais la salle de bains est spacieuse. Tout cela nous plaît beaucoup.

Nous partons à la découverte de la ville et nous sommes tout de suite surpris par le calme ambiant ! Pas de voitures ! Tout le centre ville est piétonnier. Monsieur Delanoé, qu’attendez vous pour faire pareil de l’Opéra à la Bastille et de Barbès à Denfert ? Des ruelles pavées, des vieilles maisons... C’est un mélange entre toutes les villes est-européennes (Berlin, Vienne, Prague) que nous connaissons, avec un petit côté Québec-ville également. Nous sommes sous le charme.

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

Par contre, il est clair que le centre ville n’est pratiquement occupé que par les touristes. C’est animé les soirs de week-end, mais quand on lève le nez vers les façades, on se rend compte que très peu d’appartements sont occupés.

La nuit tout est calme, sauf les bandes de russes avinés (ou vodkaïfiés ? ou bièrosés ?) qui sortent des boîtes ou des bars de nuit et qui vocifèrent gaillardement... Nous partirons à la recherche dès le lendemain matin de "small balls to put in the ears because of the noise"... D’ailleurs que ceux qui savent dire "boules Quiès" dans toutes les langues nous le fassent savoir... En vieillissant nous commençons à avoir le sommeil léger et il n’est pas impossible que nous en ayons besoin lors de nos prochains voyages...