JJ & Will sur la route...

L’art déco à Prague

De très belles maisons et monuments Art Déco sont dispersés dans Prague.
La gare : surprenante bâtisse, malheureusement très mal entretenue.
Et tout le quartier de Vinohrady, dans la ville nouvelle.

Nous décidons de quitter le centre ville et ses touristes pour nous promener dans les quartiers de la ville nouvelle à la recherche des immeubles "Sécessionnistes".

En sortant de l’hôtel, nous passons devant le musée national qui est au bout de la place Venceslas. D’architecture classique, le bâtiment est un peu mastoc, sans grand intérêt. Nous nous dirigeons ensuite vers la gare de Prague. Très difficile d’accès cette gare quand on est piéton ! Elle est bordée d’une route à 4 voies, et bien qu’on soit dimanche matin, il y a de la circulation.

Le bâtiment est effectivement très Art déco. Dommage qu’il tombe un peu en ruine. L’intérieur est vraiment beau. Les anciens guichets sont toujours là, bien qu’ils soient fermés et remplacés par des guichets plus fonctionnels au sous-sol. De multiples statues ornent le hall, couvert par une immense coupole.

Pour essayer de prendre un photo d’ensemble du bâtiment, nous traversons la route par le sous-sol. Craignos à souhait... Ca pue... C’est crade... ! Dommage.

Nous rebroussons chemin pour rejoindre le quartier de Vinohrady, quartier qui a connu son essor au début du siècle, en pleine période Sécession. Beaucoup d’architectes lâchés sur les ornements... Beaucoup de bow-windows, de façades peintes... Nous rejoignons la station de métro devant l’église du Sacré Coeur et retournons dans le centre.

Nous visitons le musée Mucha. Incontournable quand on est à Prague ! Pourtant nous sommes déçus. Les pièces sont assez mal mises en valeur et il y a très peu d’originaux ou de documents d’époques, mais beaucoup de reproductions. Nous retrouvons néanmoins avec plaisir les affiches au style nouille des pièces où joue Sarah Bernhardt.

Pour déjeuner, nous décidons de choisir le restaurant dans la maison de la Municipalité, autre chef d’oeuvre Sécessionniste. Les touristes et les Praguois s’y pressent. C’est vrai que ça vaut le détour. A nouveau, comme dans beaucoup d’endroits touristiques, le personnel fait preuve de légèreté avec les clients... L’attente est bien longue... Et le goulach pas fameux !