JJ & Will sur la route...

J9 - Une journée à Onjowewe

Réveil encore une fois très matinal, pratiquement avec le lever du soleil.. La nuit à bruissé de tout un tas d’animaux, petits mammifères, insectes, oiseaux, bétail...

Petit déjeuner copieux : œufs au bacon, pain, beurre, café. Au moment où nous le prenons, les femmes arrivent et entreprennent de faire le ménage dans la cuisine. Sauf que nous avons déjà fait la vaisselle de notre dîner. Elles restent donc dans la cuisine à discuter, à glousser, pendant plus d’une heure. Pendant ce temps un jardinier nettoie la piscine et s’occupe des rares plantations.

Tout le monde finit par disparaître et nous sommes contents de goûter un peu les attraits de la maison : des lézards bicolores, orange et violet chassent. Des tisserins font leur nid dans les arbres accolés à la maison. Des geckos courent sur les rochers. Un daman prend le soleil. Des hommes passent avec du bétail sur le chemin. Des femmes himba passent également. Les chats de la maison nous tiennent compagnie : Sieste sur les canapés, mais à nos pieds dès qu’il y a à manger sur la table !

La journée se passe ainsi... Nous écrivons un peu ce journal... Nous regardons ce qui se passe autour de nous. Nous profitons de la piscine et d’un peu de soleil.

Un vent fort se lève soudain en fin d"après-midi et le ciel qui était laiteux devient plus gris. Le soir descend, les femmes viennent allumer les lampes et bougies. Pendant que deux travaillent la troisième reste ’accoudée à la rambarde et consulte ses SMS. Le vent est tel que les flambeaux sur la terrasse s’éteignent. Nous mangerons à la lueur de cinq bougies protégées par des verres à lampe et de la seule lampe à pétrole que nous sommes parvenus à conserver allumée. L’orage qui grondait au loin arrive vers nous et la pluie s’abat copieusement sur la petite maison. Elle durera une bonne partie de la nuit, accompagnée de bourrasques. Inutile de dire, qu’une nouvelle fois, la nuit sera un peu agitée malgré les bouchons d’oreilles