JJ & Will sur la route...

J9 - Québec

Levés aux aurores pour essayer d’ attraper le traversier à St Siméon à 9h30, ce qui nous permettrait de faire la descente sur Québec par la rive sud. Mauvaise nouvelle : il pleut à torrent et il y a un brouillard à couper au couteau.

Petit dej’ avec nos hôtes, très sympathiques. Tourte aux œufs, pas léger mais pas mauvais. Pas le temps de trainer malheureusement, direction Baie Ste-Catherine et le traversier de 8h20. Le bateau fait de drôles de manœuvres dans le brouillard le plus total...
On n’y voit rien et on a l’impression de faire la traversée en marche arrière.

Il n’y a que 38 km qui nous séparent de St Siméon, nous les parcourons sous une pluie battante et arrivons largement à l’heure. Le traversier qui arrive de Rivière du Loup n’est pas encore à quai.
Sur le bateau un couple français installé à Québec depuis 1 an et demi nous dit vivre au paradis chaque jour... "j’ai l’impression qu’il ne faudrait pas vous pousser beaucoup pour que vous veniez vous installer ici" dit Denise... C’est pas faux.

Une grosse heure de traversée et nous voici sur l’autre rive. Il y pleut moins, pourvu que ça dure.
Nous roulons jusqu’à Lévis où nous reprendrons le traversier pour Québec : arriver à Québec par le fleuve a vraiment quelque chose de magique. Le Château de Frontenac, massif, écrase un peu le tout... Mais sans cet édifice, Québec ne serait pas Québec !

Grâce à notre atlas routier et son plan détaillé nous trouvons l’hôtel sans trop de détours - Québec est un peu comme St Malo, une petite ville fortifiée avec des rues tortueuses, des sens interdits et pour compliquer le tout elle est sur deux niveaux : une ville haute et une ville basse. Bien sûr il n’y a qu’une chambre de prête sur les deux. Denise et Claude en prennent possession... En attendant la deuxième, une petite Molson Ex en terrasse s’impose. Le temps a l’air de vouloir se dégager, il fait beaucoup plus chaud qu’à Tadoussac.

Nous récupérons la deuxième chambre... L’après midi se termine. Nous partons tous les quatre dans la vieille ville. La rue Sainte-Anne, la rue du Trésor, la cathédrale anglicane et le marché des artisans..., puis descendons dans la ville basse. Nous sommes le 24 juin, et la ville bat au rythme de la fête nationale. La veille il y a eu un gros concert gratuit sur les Plaines d’Abraham... 200 000 personnes sont venues applaudir des artistes québécois jusqu’à plus d’heure. Bref, la ville basse est encore pleine de touristes.

Nous dînerons fort bien au "Lapin Sauté" avant de prendre le funiculaire qui nous remontera vers l’hôtel.