JJ & Will sur la route...

J7 Matane / Carleton-sur-Mer

Mauvaise surprise : le pneu arrière gauche est de nouveau à plat. Nous utilisons le téléphone de l’accueil pour appeler l’assistance Alamo. On sera remboursé des frais de réparation. La réceptionniste nous indique le garage le plus proche : André Saint-Laurent. En deux temps trois mouvements et pour 9 dollars, Dédé met un patch à notre "donut" et nous partons vers la vallée de la Matapédia.
Entre nuages et éclaircies. Nous faisons un premier arrêt à Lac aux Saumons : rien à voir.

Notre second arrêt sera Causapscal. Un ancien club de pêche à été transformé en musée et une fosse aménagée permet de voir les saumons de l’atlantique dans leur milieu naturel. Pas de bol c’est fermé.
Continuons jusqu’à Matapédia. Un petit écart de la route pour voir à Routhierville le pont couvert le plus long de la région (80m).
On prévoit de déjeuner à Matapédia. Rien au bord de la route… On décide alors de continuer jusqu’au bled suivant quand on aperçoit une cantine… Les tables sont sur des cailloux en plein air. Il fait soleil. Nous nous y arrêtons. C’est l’occasion de goûter au sandwich club gaspésien et au poulet frit. Nous commandons et on nous appelle par micro quand c’est prêt ! Nous nous rendons compte en lisant l’enseigne que nous sommes à la cantine « Lagacé ». Ca nous fait rire.

Reprise de la route vers Pointe à la Croix, site de la (fameuse ?) bataille de la Restigouche. Au moment de la guerre de 7 ans, le site occupé jusqu’à lors par les Français a été repris par la Anglais juste avant que la France ne perde le Canada. Des fouilles menées ont permis de retrouver l’épave d’un bateau français et de créer un musée qui raconte l’histoire avec plein d’objets d’époque, il y a même un fût qui contenait de la viande de porc salée (on n’en voit plus qu’un tas saponifié) qui a été grignoté par les souris dernièrement. Preuve que le sel conserve bien ! Nous apprenons également qu’à l’époque les chaussures étaient les mêmes pour les pieds droit et gauche On nous passe un film mais ils se plantent avec la bande son et nous l’avons en anglais… Peu importe… certains en ont profité pour faire la sieste…

Continuation vers les falaises de Miguasha. Petit tour dans la préhistoire, à l’époque dévonienne ! Des espèces marines sont fossilisées dans les roches de la falaise et ça ne remonte pas à hier puisque ça fait 35 millions d’années. Ca a été l’occasion de rencontrer l’ancêtre de la morue ! L’après midi fut hyper culturelle !

Puis destination Carleton, notre étape du soir : Le manoir Belle plage. Belle chambre avec vue sur la mer. Petite balade en ville à la recherche d’un bar pour prendre une bière car on n’a pas envie de dîner à l’hôtel. Rien ou presque pour se désaltérer. Nous nous rabattons sur le Restaurant le Héron, buffet de la gare routière et seul établissement de la ville à fermer un peu tard (22 heures en semaine). Soupe à l’oignon gratinée à la québécoise : une couche d’oignons, une couche de croûtons, une couche de fromage et très peu de soupe ! et une crème de carottes, puis moules au vin blanc (bof) et hambourgeois sauce spaghetti (plus bourratif tu meures), gâteau à l’érable et trois bières pour faire passer le tout, puis retour à l’hôtel… Il est 21h30.