JJ & Will sur la route...

J6 - Trapani / Butera

Après avoir rappelé à Giuseppe ? Roberto ? Francesco ? qu’il nous avait promis de baisser le bungalow à 60 € au lieu 70 €, nous prenons la route pour la grande étape de notre périple +/- 250 km… entre Grande Loco et Butera… Direction Marsala puis traçons la route jusqu’aux ruines romaines de Selinunte. L’endroit est sympa puisque très près de la mer… Une petite brise rafraîchit les vieilles pierres.

Nous continuons vers Sciacca. La moitié du parcours est avalé, il est temps de déjeuner, aussi bien pour nous que pour la voiture… C’est dimanche, toutes les stations service ne sont pas « aperto ». Nous en trouvons une dans le centre ville après quelques errements… Automatique… Un peu de mal à comprendre dans quel ordre procéder. Choisir la pompe, mettre les billets (le lecteur de carte bancaire est en panne), choisir le type de carburant…. Enfin bref… En voilà pour 30 €… Nous découvrons dans la foulée une petite trattoria avec terrasse dominant la mer… Scalopine, pasta, insalata mista…

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

Et nous reprenons la SS 115 qui fait le tour de l’île. Nous dépassons Agrigente (nous avons projeté d’y revenir un de ces jours), passons également Licata et arrivons enfin à Gela. Après quelques jurons bien sentis après les autorités qui ne sont pas fichues d’indiquer correctement les directions à l’aide de panneaux indicateurs judicieusement disposés au bord des routes pour les pauvres touristes que nous sommes, nous finissons par trouver la 117 bis, qui remonte dans les terres, à destination de notre gîte où nous comptons passer 6 jours…Encore une trentaine de km et un « bivio » (mais qu’est ce qu’un bivio ????) et voilà la SS190 vers Mazzarino, nous finissons par trouver la « Farm », ou encore le « Art Hotel ».

Nous pensions être dans la campagne pas très loin de la mer, nous sommes en fait déjà dans la montagne, avec route en lacets et tout… Gian Luca nous accueille et nous conduit à notre « junior suite Cracking ». Une grande pièce fait office de salon, une mezzanine décorée de trois dauphins roses pour la chambre, une salle de bains super spacieuse avec une douche grande comme notre salle de bains à Paris !… Dehors, une piscine revêtue de rouge plutôt que de bleu nous tend les bras. Nous vidons les sacs, et trainons dans la piscine et le jardin jusqu’à l’heure du dîner…

Au moment de passer à table on nous explique qu’exceptionnellement le diner se tiendra sur la terrasse, la salle de restaurant étant occupée par une trentaine de « guests ». Nous dinons donc en plein air avec vue sur la campagne. Non seulement le lieu est étonnant et de toute beauté mais le diner est excellent !