JJ & Will sur la route...

J5 : Sainte-Lucie

Effectivement, la nuit a été mouvementée. Beaucoup de houle, le bruit de moteur... Des trucs qui sont tombés dans le carré au milieu de la nuit... Bref !
Nous avons quand même réussi à dormir tant bien que mal et à faire une grasse mat’ ! Les autres ont été super étonnés de nous voir arriver sur le pont vers 9 heures, alors qu’on avait entendu les premiers coups de pompe une nouvelle fois à 6 heures.

Quand il y a beaucoup de mer, c’est pas plus mal de rester allongé... Par contre il vaut mieux fermer les yeux ! Et mieux vaut également ne pas essayer de lire ou de faire des mots croisés.

En milieu de matinée, vers 10 heures, nous arrivons à Sainte-Lucie. Nous mouillons devant la ville de Soufrière (elle porte le même nom que le volcan qui est tout près). Sainte-Lucie est un Etat indépendant, capitale Castries. Ici aussi on paie en E.C. !

Baignade en PMT : Les fonds sont très chouettes : Plein de poissons, des gorgones... Nous allons déjeuner dans un boui-boui pour 5 €, de grillades (poulet / porc / poisson au choix) accompagnées de tout un tas de légumes auxquels on sait pas forcement donner un nom (très bons), puis nous baladons dans le centre ville jusqu’à 14 heures, moment où on doit venir nous chercher et partir en excursion en bus pour :

  • Visiter le jardin botanique
  • Visiter le volcan
  • Se baigner sous une cascade d’eau chaude sulfureuse (c’est bon pour la peau, la digestion, les rhumatismes etc, etc... on se demande comment ils ont fait pour ne pas encore avoir réussi à la faire commercialiser par Sanofi-Aventis !)
  • Le tout pour 25€

Nous voilà parti en minibus... Direction le jardin botanique... Comment dire... imaginez un jardin de 80m de long sur 20 de large... dans lequel vous mettez bien 200 personnes... et plein d’essences d’arbres tropicaux... Un guide qui arpente les allées au pas de course et qui lance des "ici à gauche un cacaotier".... "ici à droite un arbre à pain"... Le tout sans s’arrêter... Bref, nous restons en tout et pour tout 10 mn dans le jardin, sans avoir rien vu !

Prochaine étape : le volcan. Le dernière éruption remonte un peu. le bus nous pose directement à l’endroit où était l’ancien cratère. Une guide fwancophone nous attend et nous récite sa leçon. Le magma n’est qu’à 8 km sous la surface. Ça fait des poches de gaz sulfureux qui s’échappent (c’est vrai que ça ne sent pas la rose). Ce que vous voyez de jaune sur les piewes eh bien c’est du soufwe... Ce qui est couleuw wouille là bas eh bien c’est de l’oxyde de few (si si...) Bref ! passionnant... (On vous passe les commentaires des visiteurs qui se sentent obligé de dire toutes les 30 secondes que ça pue.)

10 minutes plus tard, nous revoilà dans le bus... Quelques kilomètres et puis il s’arrête sur le bas côte... Le chauffeur a vu une belle noix de coco et il descend pour la ramasser. Quelques centaines de mètres plus tard, il redescend et va cueillir un fruit pas mûr du cacaotier et nous fait goûter. Etonnant : il ouvre le fruit. la chair est accrochée autour de gros pépins, qu’il nous demande de sucer sans croquer... La chair est acidulée, un peu comme un fruit de la passion. Quand on arrive au pépin un goût de chocolat se développe...
Le bus nous dépose sur un parking et nous laisse nous diriger vers la cascade d’eau chaude... Un escalier qui monte dans la forêt, puis qui redescend. Nous marchons quelques minutes et arrivons à la fameuse cascade... N’imaginez pas les chutes du Niagara.... C’est beaucoup moins... comment dire... hydraulique ... il y a bien une (petite) cascade... Mais bon... Et au niveau baignade... comment dire... n’imaginez pas le truc de fou genre Pamukale en Turquie avec des vasques naturelles et tout... Imaginez plutôt... comment dire... trois bacs en béton... arrosés par la cascade.

Chacun se baigne quelques minutes et rebroussons chemin. Pendant ce temps notre chauffeur a préparé la noix de coco... Nous nous partageons le lait puis il découpe la pulpe... Il est gentil ce chauffeur... Surtout que quelques minutes plus tard, il s’arrête pour acheter du pain dans un village et nous en offre un !

Pendant cette superbe excursion (on vous la recommande chaudement, vous avez dû le comprendre), Alice a emmené le bateau jusqu’à Anse Cochon, un peu plus au nord. Le bus nous y dépose. L’anse est dominée par un hôtel assez luxe, le "Ti Kay" dans lequel nous prenons l’apéro au bord de la piscine... Nous nous sentons un peu miteux avec nos shorts et nos serviettes de bains, alors que les clients sont plutôt bien sapés. Mais bon c’est l’happy hour et nous en profitons !

Nous rentrons ensuite dîner sur le bateau qui nous attend à quelques encablures.