JJ & Will sur la route...

J4 : Union / Mayreau

Quatrième jour... Nous avons été de bons navigants écolos ! Nous n’avons consommé qu’une grosse moitié de la réserve d’eau douce ! Quoiqu’il en soit, il est prévu une escale à sur l’île d’Union histoire de refaire le plein !

Nous levons l’ancre assez tôt. Une petite heure de navigation plus tard, nous voilà à Union. La ville principale, Clifton, ne présente pas de grand intérêt. Une boutique de souvenirs tenus par un couple de français. Nous y achetons un décapsuleur rasta... Le même genre de population qu’à Bequia, les mêmes chiens errants...

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

De petits avions à hélices virent au dessus du port puis descendent et finissent quasi en rase motte avant de se poser sur la piste qui longe la mer.

Au bout de la rue principale, un passage nous intrigue. Nous y pénétrons... Il s’agit en fait d’une sorte de zone artisanale, plein de petites échoppes (la plupart fermées) sont installées en quinconce, très colorées... Nous avançons, croisons un (maigre) élevage de 2 cochons, montons un escaliers et arrivons dans une petite cahute abritée mais ouverte au 4 vents qui offre un superbe panorama sur la baie. Par chance, c’est un petit bar... Et nous avons bien sûr soif.

La jeune fille qui nous sert (16 ans ?) est très "couleur locale"... un verre après l’autre, malgré ses deux mains... Pourquoi se presser ? Elle mettra presque 10 minutes à nous faire l’addition manuscrite !

Nous regagnons le centre ville, retrouvons Alice qui fait le marché... L’heure tourne, nous finissons dans un bar au bord du port avec une chouette vue sur la baie.

Nous rentrons à bord et partons pour Mayreau. Encore une fois le paysage est digne d’une carte postale ! La plage, le sable presque blanc, les cocotiers et l’eau transparente. Nous mouillons au bord d’une partie très étroite de l’île formant un isthme : une trentaine de mètre plus loin, c’est la côte au vent, avec le "vrai" océan ! A peine débarqués, nous traversons la cocoteraie. La plage de l’autre coté est très sauvage, modelée par le vent et la houle. Un pélican pêche. Nous l’observons un bon moment.

L’après midi se passe super agréablement : Que demander de plus ? le ciel est tout bleu, l’eau est extrêmement bonne, le paysage superbe et la plage très calme...

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

En fin d’après midi, sur les conseils d’Alice, nous partons dans les hauteurs de l’île à la rechercher du café "chez Robert", qui est a priori tenu par un rasta très "couleur locale". La pente est ardue... Nous arrivons au sommet où se trouve une petite église et un promontoire avec beau panorama sur l’archipel des Tobago Cays. Le jour commence à décliner, nous avons un peu la flemme de descendre vers le village où doit se trouver le café. Nous rebroussons du coup chemin et retournons vers la plage, accompagnés par un chien errant qui ne nous lâche pas d’une semelle.

Alice nous attends sur la plage avec l’équipage d’un autre catamaran. Nous prenons l’apéro (encore !) en regardant le soleil se coucher.

La nuit prévoit d’être rude. Nous avons atteint notre point le plus au sud et devons remonter vers Sainte-Lucie de nuit... 13 heures de navigation, le vent et la houle dans le nez !