JJ & Will sur la route...

J10 Lisbonne & Belém

Jeudi 29 juillet
Pour prendre le petit-dej. nous montons vers Principe Réal - Pastelaria S. Roque : ambiance très "Vienne", colonnes de marbre rose, comptoir en verre et têtes de "Bacchus" moulurées.

Tramway 15 pour Belém - C’est un tram. neuf nous sommes un peu déçu - Arrêt Belém, longeons le Tage à pied - Padrão dos Descobrimentos (monument des découvertes) : très "stalinien" et sans grand intérêt.
Tour de Belém, sans doute le monument le plus connu de Lisbonne : les touristes affluent - File d’attente laborieuse - Nous sommes impatients de monter au cinquième étage pour voir la vue sur Belém et le Tage. Un seul escalier en colimaçon et les visiteurs n’osent pas monter et descendre en même temps : catastrophique... - Vue sur le Tage et les usines qui le bordent, vue sur Belém, ses immeubles et son centre culturel : nul !
Déjeuner au bord du Tage, sous les arbres, plutôt sympa…
Traversée de l’université, anciens hangars peint de couleurs vives, et du Centre Culturel, grand bâtiment rectiligne, très design, assez étrange.
Mosteiro dos Jerónimos : très impressionant, rappelle Batalha mais en plus grand et tout blanc - Abrite deux musées, une église et un cloître - Visitons l’église Santa Maria : c’est la première fois que nous voyons autant de monde lors d’une visite !
Magnifique voûte nervurée - Le cloître est immense, il y règne un calme olympien - Nous prenons le temps de faire le tour des deux niveaux.

En route pour la plage : cette fois nous allons à Estoril - Tout aussi chic si ce n’est plus que Cascais mais sans le bruit de bétonneuse - La plage est relativement grande, les vacanciers calmes et l’eau très froide !
Prenons une bière au bar de la plage avant de reprendre le train - Elevator da Bica, monument touristique s’il en ait, ce funiculaire qui nous emmène au bas de notre rue, et nous est bien pratique, même si les horaires de départ sont plus qu’aléatoires…

Partons à la recherche d’un endroit où dîner - Principe Real : la place est déserte, juste un troquet dans le jardin : joli point de vue sur les quartiers est de la ville - Redescendons par la rua da Rosa, c’est déjà plus animé…
Dînons à l’Agito, bar sur la rue et restaurant dans la cour sous pergola - _ Nous attendons qu’une table se libère dans le patio, puis pour des problèmes en cuisine trois quarts d’heure entre l’entrée et le plat : pour s’excuser on nous offre le porto !
Une bière au Portas - Encore plus de monde dans la rue que la veille…
Evènement improbable : le passage des poubelles - Le camion est aussi large que la rue, tout les buveurs se serrent sur les trottoirs, un vacarme d’enfer, une terrible odeur de poisson et puis tout reprend sa place !