JJ & Will sur la route...

J1 - Niagara Falls

Nouveau périple canadien. Le programme bien sûr sera différent, nous ne restons que dix jours, et nous nous déplaçons à quatre : Denise et Claude sont de la partie.
Cette fois nous sommes passé par Authentik Canada pour organiser notre séjour ; un circuit proposé par l’agence et aménagé par nos soins. Environ 2000 km de route, 7 points de chute : on ne devrait pas avoir le temps de s’ennuyer.

Pour commencer rendez-vous à Roissy, puis huit heures de vol sur Air Canada 881 direction Toronto. Jusque là pas de problème. Nous avons suffisamment de places pour les jambes et si les hôtesses de l’air n’ont plus 20 ans, elles n’en sont pas moins efficaces.
L’arrivée sur Toronto est un peu plus difficile : le temps est orageux et le pilote s’y prend à deux fois pour atterrir. On allait se poser et il remet les gaz… Pas très rassurant.

Deux dollars pour un caddie, les bagages récupérés, nous partons à la recherche du comptoir Avis. Nous marchons, montons, marchons, descendons, marchons... trouvons ! Une voiture nous est réservée : en 3mn l’affaire est réglée. L’agence de voyage à mis a notre disposition un « road book » : trois quarts d’heure pour l’obtenir ! Dernière le comptoir personne ne sait de quoi il s’agit, ni ne fait d’effort pour voir si un quelconque paquet à notre nom est présent. Nous contactons Mme Pin d’Authentik Canada, elle nous confirme l’existence de ce paquet et de régler le problème au plus vite. Malheureusement chez Avis personne n’a envie de décrocher le téléphone qui sonne en continu. Dans le même temps un employé Avis préposé au parking tente, sur notre insistance, de trouver quelqu’un susceptible de comprendre notre langue incongrue, et nous emmène jusqu’à une demoiselle parlant couramment… espagnol ! Ne voyant toujours rien venir, notre patience s’amenuiser et nos chances d’obtenir ces bons d’échanges disparaitre : nouveau coup de fil à l’agence. Mme Pin nous propose de lui passer quelqu’un de chez Avis : c’est sans compter sur la peur irraisonnée que provoque l’idée de prendre en main notre téléphone chez les employés du loueur de voiture ! Un responsable finit par sortir de sa tanière, refuse lui aussi de prendre le téléphone mais nous trouve le fameux paquet, à priori posé en évidence à l’arrière du comptoir !

C’est un peu agacés (juste un peu, grrrr ! ) mais bien installés que nous prenons la route pour Niagara Falls dans notre gros 4x4 Ford Escape. Quelques gouttes de pluie et de longs travaux ralentissent un peu notre progression mais nous arrivons sans encombre Simcoe Street où se situe notre gîte : le Blue Gables (le pignon bleu).
« J’ai pas eu le temps d’la ret’nir, dès qu’entend la sonnette a d’vient comme folle pis a jappe… » Accueil très chaleureux d’Yvette et de son chien, en français pour l’une et en jappant pour l’autre. Visite des chambres « d’habitude j’donne pas à choisir mais comme à c’soir vous êtes tu seuls »…, l’Ontario et les francophones, comment barrer les portes, déroulement du petit déjeuner, etc.

Une grosse heure de repos au milieu des coussins et des bibelots puis nous dinerons à la Skylon Tower (où nous avons réservé) qui offre un buffet assez inintéressant mais une vue imprenable sur les chutes.

Une fois le dîner avalé, nous attendons presque une heure sur la plate forme supérieure que les chutes s illuminent. Nous rentrons ensuite tranquillement au gîte pour passer notre première nuit canadienne.

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama