JJ & Will sur la route...

J1 - De Windhoek à Mariental

Vol Paris Windhoek via Francfort. Les stewards d’Air Namibie sont bien peu souriants. Par contre le repas servi est bien meilleur que ce qu’on a pu manger sur Air France... Une nuit plus tard, nous atterrissons à l’aéroport international de Windoek. L’attente aux contrôles de police n’en finit pas. Une Allemande râle parce qu’un flic lui parle en anglais et qu’elle ne comprend pas. Ach ! C’est une ancienne colonie quand même !

Malgré les trois quarts d’heure d’attente, les bagages ne sont pas encore sur le tapis. Encore une vingtaine de minutes puis nous les récupérons. Nous passons la douane sans problème et nous retrouvons Faustin, le correspondant de Comptoir qui nous attend et nous offre un café. Nous sommes complètement dans le gaz après une nuit d’avion et peu de sommeil. Il est bavard, nous sort une carte et nous trace notre itinéraire. Nous avons un peu de mal à suivre, et avons hâte de récupérer la voiture pour rejoindre notre première étape. Enfin, il termine son speech, nous accompagne chez Avis et nous prenons possession de notre voiture. Il nous prête une glacière et nous propose de nous ouvrir le chemin jusqu’au centre ville. Nous acceptons avec plaisir ! Ça va nous permettre de nous familiariser avec la conduite à gauche et le volant à droite ! P..... D’essuie-glaces que nous confondons sans cesse avec le clignotant ! Et le changement de vitesse à la main gauche !.. Bref, 40 km plus tard, nous quittons Faustin et nous engageons vers le sud sur la B1, grande route goudronnée qui traverse le pays.

Après trois heures de route, 20 km avant Mariental, nous bifurquons à gauche vers le Kalahari Anib Lodge. Deux petites piscines, une cinquantaine de bungalows. Nous sommes attendus à l’accueil par Lafatima, qui prend notre réservation pour le lunch (il est 12h30 et le petit déjeuner pris dans l’avion à 4h30 est bien loin), puis qui nous accompagne jusqu’à notre bungalow. Nous sommes fourbus ! Après tout ce voyage, nous goutons à la bière namibienne, avalons nos chicken schnitzel et nous endormons pour une sieste réparatrice. Nous passerons l’apres midi au bord d’une piscine, dinerons d’un ragoût de koudou. Le menu aura été annoncé auparavant en trois langues : anglais, allemand et langue des Bushmen, avec claquements de langue à foison !