JJ & Will sur la route...

Du Musée du Prado à la Puerta del Sol

Le moins qu’on puisse dire c’est que les boules Quiès ont été bien utiles ! C’est des couche-tard les Madrilènes. Certains ont sûrement arrosé la victoire de l’Espagne sur la Turquie lors du match de qualification à la prochaine coupe du monde (quelques bandes de supporters dans l’après-midi nous avaient déjà mis la puce à l’oreille), d’autres le printemps... Enfin bref le double vitrage ne nous a pas empêché de profiter des festivités...Les boules Quiès si !

Ce dimanche nous avons prévu d’aller au musée du Prado. Nous descendons donc tranquillement jusqu’à l’autre bout de la Gran Via, jusqu’à la place de Cibiles, puis empruntons le paseo del Prado.
Nous croisons beaucoup de monde qui se rend à une manifestation anti-avortement. Les bâtiments à l’architecture néo-gothique surchargée nous paraissent moins effrayants que ces hordes des gens défilant pour une « loi pour la vie ». Après un quart d’heure de queue, pour acheter les billets, nous pénétrons dans le musée. C’est immense et quand on ne connaît, c’est plutôt mal indiqué... On imagine un touriste espagnol se pointant au Louvre... La même chose ! Bref, nous trouvons un plan, et nous engageons dans les différentes salles. Beaucoup d’art espagnol, bien sûr : Velasquez, Le Greco, Goya ...Quelques Italiens (Raphaël, Le Caravage), quelques Flamands (Rubens, Brueghel), quelques Français (Poussin), ... Comme toujours dans ces visites on atteint, malheureusement, assez vite l’indigestion. Trop de toiles, trop de chef-d’œuvres, parfois mal éclairés, trop de monde...

14 heures arrivent ! Nous nous sommes mis à l’heure espagnole ! Nous cherchons de quoi nous restaurer et jetons notre dévolu sur le Burger King qui est face au musée. Et qui est en ce jour le point de ralliement des manifestants sus-cités. Le repas vite expédié, nous nous dirigeons vers la gare d’Atocha, tristement célèbre pour les attentats de 2003, mais sympathique car la salle des pas perdus est une véritable serre tropicale où pousse une multitude de palmiers, orchidées... Dans une mare, des petites tortues paressent sur des feuilles de nénuphars. Et en plus il y fait chaud !
Un café solo au Starbucks café face à la gare, et nous remontons la rue d’Attocha en direction de la Place Mayor, superbe endroit qui ressemble un peu à notre place des Vosges, avec ses hôtels particuliers où la noblesse madrilène logeait. Nous continuons notre promenade vers la (fameuse) Puerta del Sol puis regagnons notre hôtel pour une heure de sieste...

Pour dîner, nous repartons à la recherche d’un restaurant dans le centre. Rien ne nous tente. Les bistro à tapas sont bondés et nous ne sentons pas de manger debout dans le brouhaha après notre journée de visite. Nous retournons dans Chueca et trouvons un petit resto sympathique et accueillant qui propose lui aussi un menu de la noche à 12 €, entrée, plat, dessert, vin et café compris ! Pas de la grande cuisine mais bien roborative.