JJ & Will sur la route...

Balade en petit train jaune

A une petite demi heure de la mer, Vivès est un petit village, déjà dans la montagne, à quelques kilomètres du Boulou. Le gîte, "El Portal" est charmant et confortable. Une petite terrasse nous permet de prendre tous nos repas.

La météo garantit pour le lendemain de notre arrivée un très beau temps sur la montagne... Nous décidons donc de commencer notre séjour par une promenade jusqu’à Mont Louis avec le petit train jaune au départ de Villefranche de Conflent.

Le lever sera donc matinal... Il y a bien une heure de trajet pour rejoindre la gare et nous ne connaissons pas la route, qui par endroit est bien sinueuse... Nous en prendrons l’habitude jusqu’à la fin de ces vacances !

Nous embarquons finalement à bord d’un train jaune tout neuf, qui à notre déception ressemble plus à un TER qu’à un train touristique. Climatisé et tout... Une famille américaine passera le trajet à grignoter des chipster et à boire du coca... Il est quand même 10h30 quand le train démarre ! Une vrai parodie d’américains moyens...

Les premiers kilomètres sont sans grand intérêt, mais très vite, nous gagnons de l’altitude et après Olette, les petits villages perdus dans la montagne se succèdent. Chacun possède sa petite gare (ou ce qu’il en reste) et son arrêt "à la demande". Quelques ponts et viaducs sont de véritables prouesses techniques pour l’époque.

Nous croisons plusieurs fois des trains qui descendent... Les veinards... Ils ont des wagons découverts !

Nous suivons les conseils du Guide Vert et descendons à Mont Louis, juste avant Font Romeu. Mont Louis est une ville fortifiée (la plus haute de France) par Vauban à l’époque où l’Espagne nous cherchait des noises (ou vice versa !). La forteresse n’a jamais servi et est maintenant occupé par Centre National d’Entrainement des Commandos.

Chargement en cours...
image 1 du panorama image 2 du panorama

La ville est toute petite. Seule curiosité à part la citadelle, un four solaire. Nous déjeunons d’une assiette catalane en terrasse et au soleil - découverte du boudin catalan ! -, puis montons jusqu’à la citadelle. Elle se visite, mais il aurait fallu acheter les billets à l’office du tourisme, qui se situe en bas... De toutes façons, l’architecture militaire ne nous intéresse que moyennement...

Le train pour redescendre vers Villefranche de Conflent est cette fois-ci découvert ! Coups de soleil garantis !